La démarche de l'auteur

Le texte qui suit est une introduction à l’ouvrage en cours de finition, qui traite du Tarot de Marseille comme d’un outil pour s’éduquer.

"Les modestes connaissances condensées dans ce livre sont un ensemble hétéroclite de provenances diverses. Une partie m’a été transmise par voie orale, une autre à travers la lecture de différents auteurs (et Dieu sait s’ils sont nombreux) ayant rédigé des ouvrages sur le Tarot, ses mystères et son art, mais la partie la plus intéressante et celle qui me semble la plus authentique m’a été octroyée par le Tarot lui même.

La vérité sur le Tarot, en ce qui me concerne, est qu’une large partie de mes connaissances à son sujet m’a été transmise par l’observation, la méditation, et principalement par les consultants et les élèves qui ont croisé ma route.
Ça peut paraître étrange et c’est pourtant la vérité.
Au départ, ce processus d’apprentissage m’a surpris, et il ne cessera de m’émerveiller, car le Tarot se révèle chaque jour un peu plus à mes yeux comme une connaissance flexible, vivante et adaptative, donc intelligente !
Chaque information à laquelle j’ai accédé devait être transmise à une ou plusieurs personnes en temps réel.

Les révélations n’ont pas lieu d’être si elles ne sont pas partagées, et c’est mon expérience qui parle.
Croire être en droit d’accumuler du savoir sans le délivrer ensuite est une démarche limitée, et tôt ou tard vouée à l’échec, car le Tarot ne nous donne rien d’authentique ni d’utile, si ce n’est pour être offert à autrui. Ainsi se répète cette expérience à chaque cours et à chaque consultation que je donne : des mots et des raisonnements jaillissent de ma bouche, les plus appropriés pour faire comprendre à mon auditoire comment observer le langage du Tarot, et comment le comprendre.

Mieux encore ! Je découvre, souvent en plein cours, des détails que je n’avais jamais observés auparavant, constituant justement la réponse la plus claire à la question qu’on me pose au moment même…
Je reçois toujours la connaissance dans le même type de situation : à l’instant précis ou j’ai à la transmettre.
Chacun des élèves et des consultants m’a imposé, par sa soif de comprendre, un rôle de « canal transmetteur » entre lui et le Tarot.
Donc, au plus j’instruis les autres de ce que je connais déjà, au plus mes maigres connaissances s’enrichissent.
Au plus j’apprends aux autres à « voir » les cartes et leurs symboles, au plus le Tarot m’autorise à y « voir clair ».
En d’autres termes, le Tarot vous donnera accès à ses richesses uniquement si vous êtes prêt à votre tour à donner ce qu’il peut apporter à votre prochain, par votre intermédiaire.

J’ai à présent la certitude qu’il en a été de même pour les différents « maîtres » que j’ai côtoyés.
Nombreux sont ceux qui prétendent détenir la vérité ultime à propos du Tarot et des secrets qu’il recèle.
Je voudrais assurer le lecteur que ce n’est pas mon cas.
Il n’y a pas de « maître es Tarot », car le Tarot est le seul maître qui existe. Un des objets de ce livre est d’informer le lecteur qu’il n’est besoin d’aucun intermédiaire entre lui et le Tarot pour explorer valablement ses mystères : il est possible d’apprendre directement de lui, sans aucun autre vecteur.
L’unique condition pour ce faire est d’apprendre les bases de son langage. C’est un autre but que se fixe cet ouvrage : simplifier et rendre clairs les rudiments de la grammaire et du vocabulaire qui charpentent le Tarot.
Lorsqu’on balbutie une langue, il est évidemment préférable d’engager un interprète si on veut mener à bien un dialogue.
Cependant, il est encore plus intéressant d’apprendre à parler la langue en osant commencer à la pratiquer in vivo. Car le Tarot est une langue vivante, elle évolue, s’adapte à chaque personne qui veut s’en servir.

L’ensemble de ses symboles est une source inépuisable de significations, toujours bienfaisante et exacte pour celui qui accepte les règles du jeu : observer, observer et encore observer. Observez et vous laisserez la Réalité apparaître… vous verrez alors les merveilles qui nous entourent et auxquelles vous appartenez."

Ingrid Lapraille