« Voir », qu'est ce que c'est ?

Etre un relais

Si comme beaucoup vous pensez que le monde est divisé en catégories et que vous faites partie de celle qui pense ne pas voir de choses extraordinaires ou ne pas voir de perceptions extrasensorielles, il est peut être temps de mettre un terme au lieu commun obscurantiste
« Je vois et tu ne vois pas ».

Nous sommes tous des relais d’information, à différents niveaux.

Est-ce que vous voyez ce que je vois ?
Certainement pas, et l’inverse est également vrai.
Votre regard sur le monde est unique et participe de votre identité.

A ce titre, il devrait être comme vous, changeant, évoluant, jamais figé et en perpétuelle redécouverte de votre environnement mouvant et surprenant.

En théorie, certes, c’est ainsi.
Cependant, nous avons appris que certaines choses peuvent être vues et d’autres non ; que certaines sont le fruit de l’imagination et d’autres les preuves d’une réalité tangible et réelle ; que certaines sont utiles et d’autres pas.

Il est bon de remettre les compteurs à zéro.
Qui voit le monde tel que vous le voyez ? D’où provient cette manière de voir le monde ?
Vous est-elle propre ou vous l’a-t-on inculqué ?
Est-ce réellement votre volonté, votre conscience qui voit le monde, où est-ce celle de vos parents, de vos professeurs, de vos amis ?

Utilisez vous votre regard de manière personnelle et créative, ou êtes vous conditionnés par une manière de voir qui ne vous appartient pas ?

« Le monde tel que nous le voyons est déjà la création de notre regard, changer de monde, c’est changer de regard ».

Nous devons essayer de comprendre plus en détails la portée de notre regard et de notre manière de l’exercer, sur notre développement et notre évolution personnels.

Accepter de voir l’infinité des possibles se produire, c’est vivre les yeux ouverts.

Apprendre à décoder un langage symbolique nous aide à ouvrir les yeux sur le monde et les lois qui le régissent...